Belfort : la réalité virtuelle se vit en cabine avec Jaluxi

Belfort : la réalité virtuelle se vit en cabine avec Jaluxi

Entreprise installée depuis septembre à Belfort, Jaluxi réalise des cabines de réalité virtuelle qui peuvent aussi bien servir de lieu de divertissement, de communication ou de promotion.

Le temps d’un box rudimentaire où l’amateur de réalité virtuelle se distrayait sous le regard du public est révolu. Avec ses cabines de réalité virtuelle (VR) de 9 m2 , l’entreprise belfortaine Jaluxi développe un concept sur mesure qui permet à l’amateur de se mouvoir en toute discrétion. « Le premier frein est le regard des autres », résume Philippe Desnoyer, le créateur de Jaluxi. « Du coup, les gens regardent mais n’essayent pas. Plus ils sont visibles, moins ils en veulent. »

Montage en quatre heures
Si Jaluxi a son siège à Belfort, les cabines sont fabriquées aux Fins dans le Doubs. « Ce sont des cabines modulables qui se montent en quatre heures, un peu comme des Lego® », explique Philippe Desnoyer. Objectif : créer un environnement qui attire la curiosité. « Car l’objet casque ne fait pas tout. Même si une majorité de personnes pensent que cela suffit. Nous nous focalisons à développer une offre qui combine immersion avec un casque qualitatif qui compte 70 capteurs et environnement. Il faut donner envie d’ouvrir la porte de la cabine. » Au final, il faut compter environ 20 000 euros pour une cabine équipée.

Jaluxi a ainsi déjà installé une cabine à Saint-Just-Saint-Rambert (42) et à Lausanne en Suisse. Elle a aussi répondu à l’appel de la chaîne MediaMarkt, spécialisée dans l’électronique et l’électroménager, pour équiper un magasin à Zurich de trois cabines. « L’enseigne souhaite apporter du loisir dans ses magasins pour faire venir et revenir les clients », analyse le créateur de Jaluxi. Et quand on parle de cabine de réalité virtuelle, il n’est pas question que de jeu. « La VR est aussi un outil de communication ou de promotion, ainsi qu’un outil pédagogique », rappelle Philippe Desnoyer. Pour sa première année d’existence, Jaluxi s’est fixé l’objectif de vendre douze cabines.

Laurent ARNOLD – L’EST REPUBLICAIN

Voir l’article

Partager cette publication